presse / de la sculpture dans la peinture...
de la sculpture dans la peinture...
TOMAS ULYSSE est encore plus, aujourd’hui, un artiste dont la démarche nous étonne. Il donne un relief nouveau à la pensée créatrice en explorant les territoires inconnus de l’inconscient, joue entre équilibre et déséquilibre des formes, oppose les forces tout en les additionnant comme s’il désirait gommer la réalité physique pour mieux la maîtriser.
C’est chez lui une passion saisissante, une nouvelle fougue en somme vers une « peinture relief » qui le concerne mieux.

Chaque œuvre exposée fait plus que parler, elle révolutionne! Car, elle défie le temps, l’apprivoise et arrive, au final, par piéger partiellement sa capacité destructrice. Un nouveau médium associé, un nouvel outil, « la poudre de pierre-papier», occasionne cet événement.

A ce stade de la création, plus rien n’est alors déraisonnable! L’artiste se risque et s’offre l’audace d’inverser certaines valeurs, de bousculer un certain académisme. Le noir reste couleur originelle, mais se voit dominé et contrastant avec la matière magmatique déposée ultérieurement. La greffe d’éléments, « outre possible », demeure autant d’actes fondateur d’un renouveau de la perception de notre environnement et de sa fragilité.

Mais l’art de TOMAS ULYSSE en dit davantage encore. Il prévient directement l’Homme du tragique de sa propre destinée, tente de réveiller sa conscience.
 

ProG multimédia